Madrid, bonne novillada de Mayalde et jeunes gens décidés

Plaza de toros de Las Ventas. Neuvième festejo de la Feria de San Isidro et seconde novillada. Deux tiers.t Novillos de Conde de Mayalde.

• SANTANA CLAROS, silence après avis et silence.

• ISAAC FONSECA, ovation et vuelta al ruedo.

• ÁLVARO BURDIEL, qui se présentait à Las Ventas, silence et grande ovation après avis.

On a respecté une minute de silence à la mémoire de Joselito El Gallo à la fin du paseillo.

Salut de  Javier Ambel après avoir banderillé  le premier.

Antonio Santana Claros a été opéré à l’infirmerie de Las Ventas pour une cornada interne de 15 centimètres de pronostic réservé dans le tiers moyen de la face interne de la cuisse droite, à la fin de la deuxième corrida de San Isidro et après avoir été blessé par son premier. Il est resté en piste, jusqu’à la fin de la course. Le diestro de Malaga a été attrapé lorsqu’il est entré pour tuer le premier novillo de Conde de Mayalde.

Bonne novillada de Rafael Finat. Bien présentée forte, armée et harmonieuse. Elle a donné du eu dans l’ensemble au cheval d’abord puis à la muleta avec de la vibration. Le cinquième fut le plus spectaculaire. Le sixième, avait ses qalités.

Très en novilleros les trois jeunes gens Santana Carlos dans un corte traditionnel mais avec du courage il a aguanté une blessure sérieuse dans le callejon alors que riel ne l’y obligeait. Très mexicain le jeune Saac Fonseca très complet à la cape comme à la muleta avec une entrega totale. Très bon tueur aussi il manque la récompnese au cinquième car il ne portera l’estocade qu’au second voyage. Révélation d’Alavaro Burdiel qui fait ses débuats dans ce panthéon: le jeune homme a opté pour le clacisissme et la pureté. Ca lui va bien malgré son peu de bagages. De la profondeur dans son toreo. Lui aussi manque l’oreille pour un pinchazo suivi d’une entière légèrement trasera.

Grosse entrée pour une novillada et spectacle prenant de bout en bout.

PV

Madrid mercredi: Javier Cortés pour Diego Carretero

Image

Le madrilène Javier Cortés remplacera Diego Carretero blessé au cartel du 11ª festejo de la Feria de San Isidro 2022, mercredi Plaza de Toros de Las Ventas.

Toros de Pedraza de Yeltes para López Chaves, Javier Cortés et Jesús Enrique Colombo.

Finito de Cordoba au Club Taurin de Paris

'Finito de Córdoba': "Nunca me ha costado descolgar el teléfono y aclarar las cosas con ciertos periodistas"

Chers amis,

Pour renouer avec nos soirées trop longtemps entravées, nous avons le plaisir et l’honneur de recevoir un maestro vétéran qui a débuté dans la riche promotion des années 89/90 et qui l’an dernier, dans sa ville natale, a célébré avec brio les 30 ans de son alternative. Auteur d’un parcours artistique singulier passant des records quantitatifs des premières années aux récitals choisis ; torero à la personnalité unique, associant une pureté d’exécution exceptionnelle avec cape et muleta et un engagement raisonné, notamment avec les épées ; assumant un régime allant de triomphes mémorables avec indulto, aux 3 avis avec bronca ; à la fois artiste apprécié des aficionados de goût et considéré par les éleveurs les plus exigeants comme le plus exceptionnel des toreros de tienta ; toujours en activité, il mobilise sa très riche expérience (1400 corridas) pour porter un regard original sur la fiesta, ses acteurs et son devenir.  Vous avez bien sûr reconnu

Juan Serrano « FINITO DE CÓRDOBA »

que le Club accueillera

le mercredi 8 juin 2022

à partir de 20 h

Participation aux frais, comprenant la soirée et le dîner : membres du Club : 35€, jeunes jusqu’à 25 ans : 20€, hôtes de passage : 50€.

Les conditions de « privatisation » de la salle impliquant le versement préalable d’un droit forfaitaire par participant prévu, nous vous serions très obligés d’accompagner votre réservation par mail d’un chèque bancaire à l’ordre du CTP (adressé à Patrick Guillaume, CTP, 91 avenue de la République, 75011 Paris).

Afin de faciliter l’accueil, il est impératif de s’inscrire avant le jeudi 26 mai par mail en répondant à ce courriel, ou à l’adresse clubtaurindeparis@gmail.com  

Le Bureau

Alés, les toros de Cuillé

cui15ph1Les toros de la ganadería Cuillé pour la prochaine corrida de la Feria d’Alès…Le samedi 14, tentadero chez l’élevage Cuillé à charge de Tibo García et Sebastián Ritter, deux toreros engagés pour Alès, le premier pour combattre les toros de Cuillé, l’autre, colombien, pour affronter ceux de Valverde.Deux élevages aux caractéristiques différentes par rapport à leurs origines, et ce jour, c’est aux côtés de la ganadera Dominique Cuillé que je suis allé rendre visite, à l’issue du tentadero, à ses toros qui ont vraiment fière allure.Ci-dessous, un aperçu des toros qui serony combattus le samedi 28 mai par Alberto Lamelas, Esaú  Fernández et Tibo Garcia, , avec nom et numéro, qui viennent d’avoir, ou qui auront bientôt, cinq ans, initialement prévus pour la novillada montoise l’an dernier avant modification du programme…cui51Sitsap- N°51cui50Chocolate – N°50cui44Buroco – N°44cui28Gitano – N°28cui36Marismo – N°36cui38Tibiasson – N°38cui37Aventador – N°37cui15Cazador – N°15

Paul Hermé torofiesta.com

Nîmes, la féria des enfants

nim16enf

Osuna Martin Morilla séduit

NOVILLADA NON PIQUEE OSUNA [SEVILLE] VENDREDI 13 MAI

Erales de Ana Romero pour les novilleros : El Primi, Julio Romero, E. Molina, G. Cruz,

Martin Morilla, F. Lupion.

Martin Morilla lors de la novillada d’Ana Romero (Photo J. Hernandez)

On ne peut faire dans les novilladas comme dans l’émission de l’école des Fans de Jacques Martin dans laquelle tous les participants avaient la même note quelques soient leurs prestations.

En effet, en tauromachie les conditions artistiques, techniques, et la valeur des toreros n’ont par essence aucune comparaison.

C’est ainsi que le jeune Julio Romero d’Ecija, 19 ans ne fut pas primé à cause des aciers, bien qu’il ait été au dessus du lot.

Il est également à souligner l’excellente prestation du jeune Martin Morilla de Moron de la Frontera (Seville), qui après une faena complète, avec d’excellentes naturelles profondes a estoqué entre les cornes. Malgré cela il n’a pas été récompensé à la hauteur de sa prestation.

Martin Morilla sera par aillleurs au Cartel de la novillade de Castelnau Rivière Basse (Hautes Pyrénées), le 3 juillet prochain.

C’est l’occasion de découvrir ce jeune torero de « corte artistico », qui a de belles années devant lui.   

J.Hernandez 

Autres résultats du dimanche

Image

Plaza de toros de Valladolid. Deuxième de la feria de San Pedro Regalado. Trois quart. Toros de Hermanos García Jiménez y Olga Jiménez (2º, 3º et 4º), le sixième vuelta al ruedo. MORANTE DE LA PUEBLA, silence et silence. ROCA REY, deux oreilles et deux oreilles. TOMÁS RUFO, oreille et deux oreilles.

 Santo Domingo de la Calzada (La Rioja) – Toros de Manuela Patón Selas y Los Requiles Gómez del Pilar, ovation et palmas;Román, ovation et oreille ;Joaquín Galdós, deux oreilles et ovation.

Osuna (Sevilla) – Toros de José Benítez Cubero pour Lea Vicens, oreille et deux oreilles ;Guillermo Hermoso de Mendoza, deux oreilles, deux oreilles et la queue et deux oreilles.

Ciudad de México.- Plaza México. Moins d’un quart. Toros de Golondrinas (1o., 2o. y 3o.) et Arroyo Zarco (4o., 5o. y 6o.), Le 1er arrastre lent.  Uriel Moreno « El Zapata »: Silence et silence avis. André Lagravere « El Galo » : Palmas et pitos après deux avis. Juan Pablo Llaguno : Palmas et ovation après trois avis.

Madrid, grave blessure de Ginés Marin et oreilles de poids

Plaza de toros de Las Ventas, Madrid. Dimanche. Huitième de la Feria de San Isidro. Casi lleno.

Toros de El Parralejo et José Vázquez (2º bis),

• CURRO DÍAZ, ovation, silence et oreille à celui tué pour Ginés Marín. 

• ÁLVARO LORENZO, silence après avis et oreille après avis. 

• GINÉS MARÍN, ovation après être blessé.

Salut du banderillero Lipi au quatrième. 

Toros d’ El Parralejo, de poids et de conformation excellents, de comportement deslucido, et avec toujours un an de trop pour donner le jeu idéal. Un toro  sobrero de José Vazquez de six ans, à deux mois près, et de 590kgs..

Au défilé Curro Diaz, Alvaro Lorenzo et Ginés Marin.

Curro Diaz  fait tout ce qu’il peut avec son premier ,et après un quite d’Alvaro Lorenzo il enchaine les passes sans jamais obtenir les liaisons qui font les grandes faenas. Au total  quatre séries à droite, deux à gauche et au tramo final l’épée est concluante mais ne vaut pas de pétition, saluts.

Au quatrième trois petites choses  deux belles paires de banderilles posées par Lipi qui est appelé à saluer .

Brindis à son père présent au callejon, toro deslucido, à la tête baladeuse, vite expédié.

Alvaro Lorenzo, avec Lacrimoso 6ans  , sera bien sur la corne gauxhe mais ce vieux toro avisé refuse la deuxième pique, galope ici et là, impossible à fixer ni dominer.

Pinchazo et entière. Avis et descabello.

Silence.

« Histerico » sera son second adversaire, presque aussi vieux, quelques belles séries droitières  puis des naturelles de qualité aussi templées que ce toro réticent mette du temps à se livrer. Final par 5 bernardinas  et un estoconazo qui lui vaut une oreille après avis.

Ginés Marin brinde son toro à Paco Camino, au micro de l’intérieur de la piste, tenant sa muleta dans la main gauche.. présage ou pas, le toro vient et il doit le faire passer en urgence. Il continuera la faena sur trois lances de muleta et le toro le prendra d’un coup de corne traversant la cuisse droite.

Image

Il ira au bout et se rendra à pied à l’infirmerie. Geste touchant, en passant dans le couloir son père , qui devait piquer son deuxième toro lui déposera une bise paternelle sur la joue et le suivra dans l’ambulance..

Cosas de toros…

Et donc ce fameux sixième c’est Curro Diaz qui va se le payer, prenant tous les risques , confiant dans ses placements, tout trouve solution, à droite et à gauche, on sent la toreria du maestro qui met une grande épée à effet quasi immédiat en place, sans tricher passant au-dessus de la corne droite. Pétition qui enfle et une fois l’arène toute blanche le président sort le mouchoir, 1 oreille de poids.

J F Nevière

Pronostic grave pour Ginés Marin: deux trajecyoires de 20 et 25 cms dans la cuisse droite. Contusion de l’artère fémorale. Opération sous asthésie générale et transport à l’hôpital.

Image

Escolar Gil à Saint-Perdon

La Peña La Muleta de St-Perdon a fait le choix de sa ganadería pour sa novillada du 28 août…Et voilà le choix est fait…Pour sa novillada du 28 août 2022, la Peña La Muleta présentera un lot de « petits gris » de Lanzahita.

eg05c

6 Escolar Gil 6 fouleront le sable du ruedo du Plumaçon à Mont de Marsan.Encore un peu de patience pour connaitre les novilleros qui seront là pour les combattre…

(Communiqué)

Madrid, le rejoneo sans récompense

Plaza de toros de Las Ventas, Madrid. Setième de la Feria de San Isidro. Plus de trois quart d’entrée.

Toros de Fermín Bohórquez. 

• SERGIO GALÁN, silence et ovation. 

• LEONARDO, ovation après pétition et ovation après avis.

• JUAN MANUEL MUNERA, silence après avis et ovation. 

Page 1 sur 1128

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés