Catégorie : Annonce de spectacles taurins Page 1 sur 37

El Galo débute au Pérou

Otzolotepec (Mexique)

Michelito au Yucatan

Morelon

El Pantera se présente au Mexique

La linea, festival avec Marco Perez

Arles : duel au sommet ?

Nouvelles persistantes concernant le retour de Sébastien Castella en Europe: après son solo de Manizales, le Biterrois est annoncé en mano à mano avec Andrés Roca Rey face un lot de La Quinta pour le samedi de la feria pascale à Arles. Cette annonce non officielle a été donnée par le grand quotidien madrilène “El Mundo” sous la plume de Zabala journaliste taurin bien informé et elle a été largement reprise de l’autre côté des Pyrénées.

Elle n’a été ni confirmée ni infirmée du côté de l’empresa arlésienne et constitue pourtant un événement exceptionnel car elle mettrait face à face deux champions et surtout elle montre que le retour de Castella ne sera pas une promenade de santé mais une véritable reconquête de son sceptre en haut de l’escalfon. Cette ambition est porteuse d’affiches spectaculaires et devrait susciter l’engouement d’un large public. C’est bien là l’essentiel dans le moment que nous traversons. El Mundo a annoncé ce que devrait être la suite de la féria avec notamment la présence d’ Emilio de Justo, Juan Leal et Daniel Luque face à des toros de Victoriano del Río. Et pour la feria du riz présence de Joselito Asame et de Morante de la Puebla et de Daniel Luque qui serait doublé.

Madrid, les ganaderias pour la temporada 2013

Voici selon https://www.mundotoro.com/noticia/las-ganaderias-para-la-temporada-2023-en-las-ventas/1666547 le choix des ganaderias qui se produiront lors de la prochaine temporada dans les arènes de Las Ventas à Madrid

•Corridas de toros: Fuente Ymbro (2),Victoriano del Río (2), Adolfo Martín (2),Alcurrucén (2), El Pilar 2),Puerto de San Lorenzo (2),VictorinoMartín,Garcigrande, Núñez del Cuvillo, Cuadri, Montalvo, Santiago Domecq, Juan Pedro Domecq ,La Quinta, El Parralejo , Domingo Hernández, Jandilla, Antonio Bañuelos, Valdefresno, El Torero, Partido de Resina , José Enrique Fraile de Valdefresno, Araúz de Robles, Las
Ramblas, Luis Algarra, Peñajara de Casta Jijona ,José Luis Pereda

•Desafíos: Los Maños, Pallarés, Pedraza de Yeltes, Saltillo, Marqués de Albaserrada, Monteviejo, Valdellán.

•Novilladas: Fuente Ymbro (3),Montealto, Conde de Mayalde, Los Maños, Toros de Brazuelas, Sánchez Herrero , López Gibaja, Saltillo, Alejandro Vázquez, Fermín Bohórquez .
•Rejoneo: Capea, Fermín Bohórquez , Los Espartales.

Photo dr

On note cinq lots de Fuente Ymbro. On reverra des Valdellan et des Lopez Gibraja malgré leur mauvaise prestation en 2022. Pour le reste , les élevages classiques, 50 % d’orignie Domecq, et quelques uns plus « rares » comme Peñajara.

Arzacq, ouverture de la saison le 19 février avec les Gallon

Cette année encore c’est dans les arènes d’Arzacq petite commune du Béarn que s’ouvrira la temporada française, le 19 février. Après le succès de l’an dernier les organisateurs du club taurin local ont choisi de reprendre un lot de des Frères Gallon pour la novillada de l’après-midi qui sera précédée d’un spectacle matinal. Le programme complet de la journée et la cartel de la novillada sans picador seront connus dans quelques semaines.

Cette annonce du club taurin d’Arzacq est un symbole : l’Histoire continue malgré l’épisode Caron qui aura fait le buzz durant quelques jours sans conséquences dommageables. Le rendez-vous d’Arzacq est en réalité symbolique de l’enracinement de la tauromachie dans le Béarn, le sud-ouest et d’une manière plus général dans la ruralité puisque la petite capitale du Soubestre est une cité emblématique de cette ruralité très vivante. Un gros village où le lien entre les habitants reste puissant à travers un tissu d’associations actives, ouvertes sur le monde et accueillantes.

Le club taurin bien implanté, actif, géré avec rigueur comporte une centaine de membres motivés. Il est à la fois tourné vers la course landaise et vers la tauromachie espagnole, cette alliance ne posant en réalité aucune difficulté majeure. C’est une unité essentielle car la menace qui plane toujours sur la corrida touche en réalité toutes les formes de tauromachie; il est bon de le rappeler: la Course Landaise ne survivrait pas à la disparition de la corrida.

L’an dernier, le rendez-vous d’Arzacq qui repose exclusivement sur les épaules de bénévoles -il faut le rappeler-, avait connu un réel succès artistique et populaire dû, pour une bonne part, au comportement des novillos des Frères Gallon, nobles, avec du piquant, très bien présentés. Le retour de cette ganaderia, c’est une garantie pour le rendez-vous à venir. Il sera inspecté à la loupe dans son contenu comme dans sa forme et surtout le nombre de ses spectateurs sera examiné par nos détracteurs qui misent désormais sur une extinction programmée et fatale. A nous de les démentir….

A vos agendas: notez au crayon rouge la date du 19 février.

Pierre Vidal

Adrian de Torres au Mexique

Page 1 sur 37

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés